Faites confiance aux politiciens

Pour mémoire, une des propositions phares du candidat Nicolas Sarkozy en 2007.

(cliquez pour profiter d'une meilleure définition)

7 commentaires:

  1. Faites confiance aux économistes : pour mémoire les belles déclarations et promesses de 2007, puis la douche froide de 2008 !

    RépondreSupprimer
  2. "Faites confiance aux économistes" :

    Ça dépend lesquels. Il n'en manque pas pour avoir prononcé des mises en garde sous les quolibets des bien-pensants, de ceux qui nous expliquaient (et expliquent encore) qu'un état ne peut pas faire faillite.

    RépondreSupprimer
  3. Citations d'un économiste assez connu ici :

    http://robvstate.com/2010/01/04/bernanke-quotes/

    RépondreSupprimer
  4. 1/2


    Certains économistes ont vu les problèmes avec acuité. Voir ainsi :

    Un article de 1999 par Steven Holmes sur la pression dangereuse du gouvernement Clinton sur Fannie Mae
    http://www.nytimes.com/1999/09/30/business/fannie-mae-eases-credit-to-aid-mortgage-lending.html?sec=&spon=&pagewanted=1

    Un article de 2002 par Robert Blumen sur les dangers de "massive systemic risk" dus à Fannie Mae
    Fannie Mae Distorts Markets
    http://mises.org/story/986

    Un article de 2003 rapportant les mises en garde de Gregory Mankiw
    http://www.marketwatch.com/story/bush-adviser-warns-of-fannie-mae-freddie-mac-risks

    Répétition de la mise en garde de Mankiw en 2004
    http://www.economics.harvard.edu/faculty/mankiw/files/fanfred_ft.pdf

    Un article de 2004 par Antony Mueller sur la politique insensée de la Fed encouragée par le pouvoir politique
    Mr Bailout
    http://mises.org/story/1627

    Un article de 2004 par Christopher Mayer sur l'encouragement systémique à l'irresponsabilité des banques
    The Widening Safety Net
    http://mises.org/story/1474

    Un autre article de 2004 par Frank Shostak également sur les raisons des comportements irresponsables
    Who Made the Fannie and Freddie Threat?
    http://mises.org/story/1463

    RépondreSupprimer
  5. 2/2


    Un article de 2007 par Christopher Westley sur les prêts hypothécaires (subprimes)
    The Mortgage Market Mess
    http://mises.org/story/2555

    Un article de 2007 par Robert Blumen sur l'ineptie qu'il y a à vivre dans un monde de conte de fées où on pourrait magiquement suppléer à l'épargne par la consommation basée sur l'inflation via une dette gagée sur rien
    The Financial Apocalyptics Are Back
    http://mises.org/story/2637

    Peter Schiff was right in 2006, 2007 (sur la richesse artificielle ; un économiste perspicace prend le contrepied des affirmations irresponsables de gens qui parfois lui rient au nez, dont Arthur Laffer : Schiff prétend qu'il faut produire et épargner)
    http://www.youtube.com/watch?v=A92VUmEw-gU

    -------------

    La majorité des économistes ont été peu perspicaces, étant prisonniers d'idées qui leur faisaient croire à une illusion de l'abondance perpétuelle. Quelques exemples :


    La réponse à la question n° 1 du NABE Economic Policy Survey (échantillon d'économistes américains) d'août 2006
    (National Association for Business Economics, Washington)
    http://nabe.com/publib/pol/06/08/pol0608data.pdf

    DSK, directeur du FMI : la crise des subprimes ne menace pas la croissance, juin 2008
    http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/politique_eco/20071001.OBS7482/dsk__la_crise_des_subprimene_menace_pas_la_croissance.html

    L'aveu un peu tardif (mai 2009) d'une politique monétaire laxiste
    http://online.wsj.com/article/SB124208327133908471.html

    RépondreSupprimer
  6. Curmudgeon,
    M'enverriez-vous un petit mail ?

    RépondreSupprimer
  7. A propos des machines à mouvement perpétuel, et pour rire un peu : cette vidéo qui a un petit succès aux Etats-Unis. Un interviewer pince-sans-rire très très irritant, Jan Helfeld, fait l'andouille. Il n'arrête pas de poser une question à un membre de la Chambre des Représentants, Pete Stark (Californie), très imbu de sa personne, et arrive à coincer ce dernier.

    Helfeld veut faire confirmer par Stark que sa doctrine est bel et bien : "plus on est endetté, plus on est riche" [quand il s'agit d'un Etat, bien sûr , car là, des processus magiques opèrent]. Stark finit par péter les plombs. Ça finit par : "Foutez-moi le camp vite fait ou je vous passe par la fenêtre".

    On compatit : si maintenant on ose exiger des réponses claires, sensées et cohérentes des politiciens, où va-t-on ?

    http://www.youtube.com/watch?v=UjbPZAMked0

    RépondreSupprimer

La loi Pompidou-Giscard (encore)

« Un mensonge fera le tour du monde avant que la vérité ait eu le temps de mettre ses bottes. » — Charles Spurgeon « Le Trésor public ne p...