Eurodominos – le chômage en Irlande

L’effet domino dans les pays périphériques de la zone Euro et, en particulier, le cas irlandais est une illustration fascinante de la théorie autrichienne des cycles. Une rapide analyse du taux de chômage irlandais pour commencer :

En 2004, l’Irlande avait un des taux de chômage les plus faibles de l’UE (4.5% de sa population active) et 10.2% de la population active travaillait dans le secteur de la construction.

De 2004 à 2007, le secteur de la construction irlandais a créé environ 71 900 emplois, soit une augmentation de 36.4% alors que la population active n’augmentait que de 14.3%. En 2007, ce sont donc 12.2% des actifs qui travaillaient dans ce secteur.

De 2007 à 2010, le taux de chômage passe de 4.7% à 13.6% - soit une perte de 190 500 emplois. Le secteur de la construction à lui seul, perd 144 300 emplois (de 269 600 à 125 300) – il contribue ainsi à lui seul à 76% des destructions d’emplois.

Source : Central Statistics Office Ireland.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Monty Hall sans maths

Règle du jeu : on va vous proposer 3 enveloppes dont deux sont vides et une contient un billet de €100. Dans un deuxième temps, l’organisate...