Eurodominos – la dette irlandaise

Avant 2007, l’Irlande faisait figure d’élève modèle de la zone Euro avec une dette publique de plus ou moins 25% du PIB. La crise passe par là et la dette publique irlandaise explose à 44.3% du PIB en 2008.

Ce que ces chiffres officiels ne prennent pas en compte c’est qu’en septembre 2008, le gouvernement irlandais s’est porté formellement garant des dettes –dépôts et obligations – de six banques (Bank of Ireland, Allied Irish Banks, Anglo Irish Bank, EBS Building Society, Irish Life and Permanent et Irish Nationwide). Les contribuables irlandais sont officiellement garants de 440 milliards d’euros de passifs bancaires – soit 237% du PIB.

Mais que se passerait-il si une autre banque venait à faire défaut ? Début 2009, Rossa White, une analyste de Davy, estime que le passif des banques irlandaise s’élève à 575 milliards d’euros – soit 309% du PIB.

On peut donc résumer la situation irlandaise en début d’année 2009 comme suit : l’Etat irlandais est officiellement endetté à hauteur de 44.3% du PIB mais sa dette réelle pèse plus de 280% du PIB et elle est potentiellement supérieure à 353% du PIB.

Et ça ne s’arrange pas : en 2010, la dette publique officielle atteignait 94.2% du PIB et les passifs consolidés d’Anglo Irish Bank, Bank of Ireland et Allied Irish Bank – à elles seules – pesaient quelques 412.2 milliards d’euros soit 2.6 fois le PIB Irlandais.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Monty Hall sans maths

Règle du jeu : on va vous proposer 3 enveloppes dont deux sont vides et une contient un billet de €100. Dans un deuxième temps, l’organisate...