Accéder au contenu principal

Le programme officiel du Front National de Gauche

Étant bien entendu que nous souffrons d’un excès de libéralisme et que les bobos qui participent passent la #NuitDebout sont tous des sociaux-traites incapables de proposer quoi que ce soit de concret, voici le programme officiel du Front National de Gauche résumé en dix points :

1 — Création d’une Commission du Travail chargée de répartir les chômeurs dans les entreprises avec obligation d’embauche et interdiction du licenciement pour les employeurs.

2 — La durée légale du travail sera ramenée à 20 heures par semaine avec 10 semaines de congés payés par an soit 840 heures de travail par an.

3 — Augmentation du Smic à 3 000 euros nets par mois et plafonnement des salaires des 10% les mieux payés par la création d’une tranche marginale à 100%.

4 — Expropriation de tous les patrimoines appartenant aux 10% les plus fortunés par la liquidation de leurs biens si nécessaire.

5 — Abolition des loyers et création d’une Commission du Logement chargée de répartir toutes les surfaces habitables de plus de 30 mètres carrés par personne.

6 — Élection démocratique des dirigeants de toutes les entreprises par des assemblées de salariés pour des mandats d’un an révocables à tout instant.

7 — Création du statut des Travailleurs Intellectuels, chargés de penser l’organisation de la société et rémunérés au travers d’une contribution générale obligatoire volontaire.

8 — Fermeture des frontières et création d’une industrie et d’une agriculture de proximité chargées de répondre aux besoins réels de la population.

9 — Fermeture de la bourse et des banques, création d’une Commission du Crédit chargée d’accorder des prêts à taux zéro sans condition de ressource.

10 — Sortie de la zone euro, retour au franc et nationalisation de la création monétaire pour financer les dépenses de l’État et les différentes commissions.

Avec ça, si on ne gagne pas, c’est à désespérer. Au pire, il suffira d’annuler les interros de maths des lycéens et de brûler quelques facs pour que le gouvernement cède sous la pression. Et puis si ça se termine en catastrophe à la vénézuélienne, on n’aura qu’à accuser le néolibéralisme, le mauvais temps et le complot des bourgeois apatrides et mondialisés : ça marche toujours.

(La prudence m’impose de préciser que ce qui précède est une parodie)

Commentaires

  1. Le programme de l'UPR est meilleur, car c'est la résistance digne du CNR qui lutte contre l'oligarchie de l'Empire anglosaxon qui veut nous détruire via l'UE copine du néonazisme via Walter Hallstein et Pravy Sektor par le coup d'état en Ukraine.
    Seul l'UPR veut rétablir le contrôle des capitaux et sortir de l'UE via l'Article 50 du TUE, Asselineau est un énarque, Diplômé d'HEC et homme d’État, il est donc plus intelligent que les économistes néolibéraux mainstream et leur cynisme.
    Impossible n'est pas français.

    RépondreSupprimer
  2. 4. est récursif j'imagine ? ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Excellent ! Il faut intégrer ça au programme (personne ne comprendra^^).

      Supprimer
  3. Pas certain que ce soit si parodique:
    https://twitter.com/Liberal67/status/720294208230334465
    https://twitter.com/Liberal67/status/720730981326569473

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Brandolini’s law

Over the last few weeks, this picture has been circulating on the Internet. According to RationalWiki, that sentence must be attributed to Alberto Brandolini, an Italian independent software development consultant [1]. I’ve checked with Alberto and, unless someone else claims paternity of this absolutely brilliant statement, it seems that he actually is the original author. Here is what seems to be the very first appearance of what must, from now on, be known as the Brandolini’s law (or, as Alberto suggests, the Bullshit Asymmetry Principle):The bullshit asimmetry: the amount of energy needed to refute bullshit is an order of magnitude bigger than to produce it.— ziobrando (@ziobrando) 11 Janvier 2013To be sure, a number of people have made similar statements. Ironically, it seems that the “a lie can travel halfway around the world while the truth is still putting on its shoes” quote isn’t from Mark Twain but a slightly modified version of Charles Spurgeon’s “a lie will go round the w…

Un garçon qui n’a jamais eu de métier

Jean-Luc Mélenchon fait ses premières armes en politique à Lons-le-Saunier, en mai 1968. À cette époque il n’est que lycéen — en première littéraire — mais c’est lui, racontent ses anciens camarades de classe, qui va importer les évènements parisiens dans son Jura d’adoption. C’est lors de cette première expérience politique qu’il va réaliser son indiscutable talent d’orateur et se familiariser avec la pensée d’extrême gauche et notamment Karl Marx qui devient son livre de chevet en terminale. Il passe son bac en 1969 et s’inscrit à la faculté des lettres de l’université de Besançon pour y étudier la philosophie.Sitôt inscrit, le jeune Mélenchon se rapproche de l’UNEF et déserte les amphis pour se consacrer au militantisme. Il parviendra quand même à obtenir sa licence en 1972 mais ne poussera pas ses études plus loin : la même année, il rentre formellement en politique en rejoignant l’Organisation Communiste Internationaliste (OCI), une organisation trotskyste de tendance lambertiste…

Nombre d'heures travaillées par an et pour 100 personnes

Selon les données de l’OCDE pour 2015, le taux d’emploi de la population française âgée de 15 à 64 ans était de 63.8%. C’est-à-dire que sur 100 personnes en âge de travailler, un peu moins de 64 ont effectivement occupé un emploi — fût-ce à temps partiel — durant l’année considérée. Par ailleurs, selon la même source, le temps de travail annuel moyen des français qui ont travaillé en 2015 s’établissait à 1 482 heures [1].En croisant ces deux données, on peut facilement estimer le nombre d’heures de travail fournies en une année par 100 français en âge de travailler : ça fait environ 94 552 heures. Juste pour remettre ce chiffre dans son contexte, voici ce que ça donne pour tous les pays pour lesquels les données sont disponibles dans les bases de l’OCDE : Juste pour votre information, pas moins de 84.7% des islandais âgés de 15 à 64 ans travaillent (c’est le record du panel) et ils travaillent en moyenne 1 880 heures par an. Ce sont les mexicains et les coréens (du sud) qui, lorsqu’ils…