L’effroyable succès de la PAC

Sur le site de l’Insee :

« Un des objectifs de la politique agricole commune lors de sa mise en place en 1957 était d’assurer un niveau de vie équitable à la population agricole. Les mesures de soutien au revenu agricole mises en œuvre progressivement ont fortement évolué en cinquante ans. D’une logique de soutien par les prix, on est passé à un soutien direct du revenu, de plus en plus indépendant des choix et des niveaux de production. Pour l’ensemble des exploitations professionnelles, la part des subventions, en moyenne triennale, dans le résultat courant avant impôts était de 18% en 1991, époque où l’essentiel du soutien européen était encore assuré par les prix. Après la mise en place de la réforme de 1993 qui visait à stabiliser le niveau du soutien global en France et en Europe au niveau macroéconomique, cette part était de 58% en 1995 avant de passer à 81% en 2001 puis à 97% en 2005 [...] »

Je viens de vérifier dans le dernier rapport annuel de l’Agreste, la part des subventions dans le revenu courant avant impôt des exploitations agricoles françaises est désormais de 98.5%. Le RCAI moyen est à 36 099 euros ; hors subventions, il n’est plus que de 559 euros et 60% des exploitations affichent un résultat négatif.

1 commentaire:

  1. Bonjour,
    Mon commentaire :
    https://leblogdenathaliemp.com/2016/02/28/agriculture-francaise-du-labeur-des-subventions-et-des-larmes/

    RépondreSupprimer

Monty Hall sans maths

Règle du jeu : on va vous proposer 3 enveloppes dont deux sont vides et une contient un billet de €100. Dans un deuxième temps, l’organisate...