La taxe sur les pauvres

Une brève de Reuters, relayée par lesechos.fr, nous apprend que l'Union européenne s’apprête à taxer massivement les importations de tuyaux d’aciers chinois utilisés dans le secteur de l’énergie. On évoque des droits de douane de l’ordre de 68%. C’est donc une grande victoire pour Arnaud Montebourg, Marine le Pen, Jean-Luc Mélenchon, Nicolas Dupont-Aignan, Jean-Pierre Chevènement et, d’une manière générale, les démondialisateurs de la droite pure et de la gauche dure. Il semble que l’UE soit en train de revenir sur ce fameux « dogme du libre-échange » et que, sans même avoir besoin d’un débat démocratique sur la question, on soit déjà en train de réinstaurer des barrières douanières. Politiciens et technocrates jureront la main sur le cœur que ces mesures permettront de « sauver des emplois industriel » en « luttant contre le dumping social et environnemental des pays à bas salaires. »

Et maintenant, un petit détour dans le monde du réel. La réalité c’est que cette décision a été remportée suite à un intense lobbying de Salzgitter, un sidérurgiste allemand, et de Tubacex, un spécialiste espagnol des tubes d'acier. Et dans cette même réalité, ces deux entreprises ont manifestement saisit l’UE début 2010, estimant que leurs concurrents chinois pratiquaient des « prix illicitement bas » et « préjudiables à leurs bénéfices » - oui, leurs bénéfices. Juste pour mémoire, au premier semestre 2011, les ventes de la « division tubes » de Salzgitter progressaient de 11,2% par rapport au premier semestre 2010 pour un résultat net avant impôt de 46,7 millions d’euros. Chez Tubacex et sur la même période, les ventes progressent de 45,9% et le résultat net avant impôt atteint 1,9 millions d’euros. Mon petit doigt me dit que l’année prochaine ça sera encore mieux, d’autant plus que Salzgitter et Tubacex ont manifestement l’intention d’éliminer de la même manière leurs concurrents indiens et coréens.

Voilà l’immense avantage qu’il y a à maintenir un peuple dans l’ignorance en général et dans l’inculture économique en particulier : vous pouvez leur faire prendre des vessies pour des lanternes et les amener à voter avec enthousiasme pour des politiques qui vont manifestement à l’encontre de leurs intérêts. N’est-ce pas magnifique de voir comment nos « indignés » nationaux et autres occupants de Wall Street vitupèrent ces horribles capitalistes et leur mondialisation ultralibérale, comment ils appellent de leurs vœux, le plus sincèrement du monde, une intervention accrue des pouvoirs publics et comment, finalement, ils vont encore une fois se faire rouler dans la farine ? Comme la politique isolationniste d’Otto von Bismarck à partir de 1879 qui était largement insufflée par ses amis junkers – dont il était lui-même issu – [1] et comme le tarif Smoot-Hawley de 1930 qui était largement soutenu par les grands agriculteurs et industriels américains, les barrières douanières ont toujours été, en dernière analyse, des taxes sur les plus pauvres destinées à financer les profits des plus riches.

---
[1] Et visait, ironie de l’histoire, principalement à les protéger des exportations agricoles étasuniennes.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Monty Hall sans maths

Règle du jeu : on va vous proposer 3 enveloppes dont deux sont vides et une contient un billet de €100. Dans un deuxième temps, l’organisate...