Les apprentis-sorciers à l’œuvre

Ce graphique illustre la proportion de citoyens des Etats-Unis qui sont propriétaires de leur logement depuis 1965.



Au cas où vous poseriez la question, les années 1992/97 correspondent à la période durant laquelle l’administration Clinton pousse Freddie Mac et Fannie Mae, les « government sponsored entreprises », à augmenter leurs achats de mortgages accordés à des familles modeste et 2004/06 correspond à la séquence de remontée des Fed Funds orchestrée par la Fed.

« La première leçon de l’économie c’est la rareté. La première leçon de la politique c’est d’ignorer la première leçon de l’économie. » (Thomas Sowell)

Via Carpe Diem (encore !)

12 commentaires:

  1. Parce qu'ils ignorent l'économie, les hommes politiques constructivistes remplacent la rareté par la pénurie.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,

    Je découvre votre blog. Je l'ai immédiatement mis en lien sur le mien. Je me réjouis de venir mettre mon grain de sel de temps en temps chez vous.

    Bien à vous,

    Dominique Jordan,

    Un libéral résident à Lausanne ( Suisse )

    RépondreSupprimer
  3. Eh bien, ami helvète, soyez le bienvenu ;)

    RépondreSupprimer
  4. @Georges

    Ce matin, alors que le char du soleil faisait poudroyer la rosée fraîche et déposée, la vérité m'a, tel un rai de Lumière descendu de l'âme du divin, traversée.

    Nom de Dieu, j'ai vu. Oui j'ai vu, ces lignes mathématiques, matrice première et définitives de nos âmes, défiler sur le fond de ma conscience brûlée par ce feu de l'ordre essentiel et divin.

    Cette révélation fut spontanée : c'est la nature de celle-ci que d'apparaître subitement, déchirant ainsi ce tissu d'erreurs tenaces et positives qu'est l'ignorance.

    Cette vision, je la dois à vos graphiques Georges. Je sais désormais qu'en chaque économiste demeure un prophète : un homme de vérité donnant au monde les clefs par lesquelles s'expliquent tout ce qu'est l'Homme, tout ce qu'est le monde.

    Du coup, ben même Jésus est en slip - si je peux me permettre cette comparaison. J'ai bien relu les Evangiles, je n'y ai pas trouvé un graphique, pas la queue d'un. C'est pas un signe ça ?

    Je veux désormais témoigner ; comment dois-je faire ? Où sont les portes de notre église ? Wall Street ? Cette Nouvelle Jérusalem ?

    Si avec les copains vous organisez un pèlerinage, avec un détour par Cana - je veux dire Vegas - j'aimerais en être. Ensemble nous achèterons des Junk Bonds et des bons du Trésor américain, tout en lisant les statuts de la Federal Reserve Bank. Ca va sacrément être la déconne à mon avis.

    Le temps, c'est de l'argent : dépêchons-nous d'aller au désert néo-libéral.

    Vive le matérialisme, vive l'utilitarisme !

    Merci.

    RépondreSupprimer
  5. Benjamin Franklin11/07/2011 13:00

    Juste pour rire, un petit exercice de style : faisons un commentaire trollesque sur un blog constructiviste.
    "Cher Vladimir Siegheil, vous m'avez montré la voie.
    Oui, grâce à vos enseignements idéologiques, j'ai enfin compris la vraie nature de l'Histoire et de l'Homme. Débarassons nous des oripeaux des droits bourgeois au profit des droits réels !
    L'individu n'est rien, le collectif est tout. Que disparaisse le relativisme mesquin, engoncé dans son confort matérialiste, au profit d'une vision réellement holiste de notre humanité !
    Je sais désormais qu'en dehors du Parti, point de vérité, en dehors de l'Eglise, point de salut, en dehors du Gosplan, point de prospérité, en dehors de Gaïa, point de qualité de vie. Citoyens, camarades, frères de sang/race/classe/espèce/autre, ne pensez plus, le Bureau pense pour vous !
    Il est temps d'épurer notre société de ses parasites et profiteurs qui ont trop longemps retardé notre voie vers le Progrès : les aristocrates/patrons/riches/Juifs/spéculateurs/bolcheviks/fascistes/ultranéoturbolibéraux/Chinois/plombiers polonais/ouvriers maghrébins.
    Il est temps qu'advienne enfin la République Egalitaire Festive et Ecocitoyenne Conscientisée !
    Que triomphe le Plan !"

    Voilà, c'est sobre, nuancé, modéré, concis. Pas d'exagérations, pas de parti pris, pas de diabolisation. Le respect du contradicteur, l'ouverture d'esprit, la qualité de l'argumentaire, l'intelligence du propos, l'honnêteté intellectuelle, tout est là. La grande classe, quoi.

    PS : @Desaix,
    Relisez Arendt, Proudhon, Aron, Soljenitsyne. Ca vous ferait du bien, sisi.

    RépondreSupprimer
  6. Benjamin,
    J'ai perçu quelques accents hashzeisiens dans votre prose ;)

    RépondreSupprimer
  7. Benjamin Franklin11/07/2011 14:44

    On ne peut rien vous cacher Georges, j'avoue mes sources d'inspiration :)

    RépondreSupprimer
  8. Je rejoue au décrypteur de discours : Desaix a trollé ce fil de commentaires pour faire valoir son désaccord. Mais comme il/elle manque d'arguments, l'ironie et la caricature sont les meilleurs outils pour parler sans rien dire.

    Présenter un schéma, être précis dans les exemples et les faits que l'on propose à l'examen, tout ça, c'est se "soumettre à une matrice", et donc être à côté de la plaque. Méprisons celui qui sait, car sa science n'est que superstition... Exagérons ses préconisations, mentons sur ses intentions et ses arrières-pensées ! Après tout, "la République n'a pas besoin de savants", avait dit J.-B. Coffinhal, président du tribunal révolutionnaire, avant d'envoyer Antoine Lavoisier à la guillotine, en 1794.

    RépondreSupprimer
  9. Hohenfels,
    Desaix c'est "Aventin"... Tu n'avais pas reconnu le style ?
    ;)

    RépondreSupprimer
  10. Non, j'avoue que je fréquente de moins en moins Causeur.fr, donc j'ai perdu un peu l'habitude du style de chacun. D'autant plus que je ne suis pas très "physionomiste", niveau style...

    RépondreSupprimer
  11. Georges, qu'avez vous donc contre mon style ? Stendhal lui-même croirait à du Stendhal.

    RépondreSupprimer
  12. Rien en particulier... Vous pouvez même être assez bon tant que l'Aventin reste éloigné de la roche Tarpéienne...

    RépondreSupprimer

Monty Hall sans maths

Règle du jeu : on va vous proposer 3 enveloppes dont deux sont vides et une contient un billet de €100. Dans un deuxième temps, l’organisate...