Grand chelem !

Si vous faites partie de ceux qui jouent avec Gérard Filoche sur Tweeter (un peu comme un chat joue avec une balle de papier), sachez que Philippe Lacour nous a tous enterré. Là, vraiment, ça va être difficile à battre.

Ça a commencé par un tweet dans lequel l’inénarrable Gérard se plaint d’un long trajet en autobus entre Aurillac et Brives la Gaillarde.

Et là, coup de génie : Philippe Lacour tente le grand chelem, la face nord de l’Everest, le coup magistral dont vous ne rêviez même pas :

Bingo !

Philippe, tu es notre maître à tous !

6 commentaires:

  1. Robert Marchenoir13/06/2014 23:26

    Hahaha, grandiose... D'ailleurs je me demande comment Gérard Filoche peut oser prendre le car, cet outil de l'ultra-libéralisme débridé au service des actionnaires du CAC 40, alors que l'emprunt de "petites lignes" de la SNCF exploitées par des cheminots communistes devrait être de rigueur...

    RépondreSupprimer
  2. Superbe, en effet.
    Merci pour ce bon moment

    RépondreSupprimer
  3. c'est moche ce que vous faites là ...

    non mais franchement, frapper un homme à terre, hein.

    RépondreSupprimer
  4. Robert Marchenoir18/06/2014 21:54

    Megabus lance un Toulouse-Barcelone en car à 20 euros

    http://www.lefigaro.fr/societes/2014/06/18/20005-20140618ARTFIG00142-megabus-lance-un-toulouse-barcelone-en-car-a-20-euros.php

    «Nous prévoyons de devenir très vite rentables, précise la directrice commerciale de Stagecoach qui a lancé il y a deux ans un Paris-Boulogne-Bruxelles-Amsterdam et un Londres-Calais-Paris-Bruxelles. «Le Londres-Paris marche très bien», souligne Stéphanie Rivet.

    Le groupe anglais serait prêt à ouvrir d'autres destinations en France mais juge que la réglementation française sur le «cabotage» - c'est-à-dire des dessertes nationales sur des lignes internationales - est trop contraignante pour garantir sa rentabilité.

    Mais ça n'empêche pas les socialistes de droite et de gauche de se scandaliser parce que la SNCF fermerait des "petites lignes" non rentables. Comme chacun sait, l'objectif social suprême, c'est d'avoir des services publics qui ne soient PAS rentables ! Le profit, c'est le mal ! Les pertes, c'est la vertu !

    Marine le Pen s'indignant que le gouvernement tente d'économiser l'argent des Français :

    http://youtu.be/LvQERpvMft0

    "Cette libéralisation totale [du rail] aura des conséquences catastrophiques... suppression des lignes les moins rentables, essentiellement dans nos campagnes et autour des villes moyennes."

    Evidemment, il serait absolument catastrophique, pour les Français, de pouvoir aller où bon leur semble, de village en village, et de village en ville moyenne, dans des autocars confortables, voire luxueux, sûrs, rapides, bon marché, privés et... rentables !

    La mythologie communiste est la plus forte. La convoitise du vote des fonctionnaires aussi.

    RépondreSupprimer
  5. Vous pouvez vous intéresser à l'histoire des lignes d'autobus, toutes privées, qui irriguaient la France entre les deux guerres. Ce n'est pas un hasard si dans les films sepia on voit le héros débarquer au village du bus et non du train

    Elles ont été tuées par la SNCF après guerre.

    Le retour a des lignes de bus privées, c'est l'ordre des choses.

    RépondreSupprimer

ChallengeR #8 - Solutions

Votre mission consistait donc à trouver un moyen de faire en sorte que : > x == 0 [1] TRUE > x + 1 == 2 [1] TRUE > x / 2 == 1 [1...