Dans la caverne de Platon

Je ne résiste pas à vous la faire partager :

« Les économistes keynésiens sont les prisonniers de la caverne de Platon : ils prennent les reflets pour la réalité, les ombres pour les objets, les vacillements de flamme pour de véritables mouvements. »

C’est de Simone Wapler, rédactrice en chef des Publications Agora, sur Atlantico.fr.

2 commentaires:

Cheval de fer, acte II

La première partie est ici. Quand John Kennedy s’y était installé au tout début des années 1790, Manchester n’était encore qu’un gros bour...