Pas de délit d'initié à Washington

Imaginez que vous soyez siégiez au congrès des États-Unis et que, en plein débat sur la réforme du système de santé (i.e. Obamacare), vous vendiez ou achetiez des actions de compagnies d’assurance-santé en fonction de la tournure que prennent les évènements au congrès. Naturellement, comme vous êtes au courant avant tous le monde des lois qui vont être votées, vous allez faire un gros paquet d’argent. Scandaleux me direz-vous : le congressman qui se livrerait à de tel agissements se rendrait tout simplement coupable d’un délit d’initié caractérisé et devrait, comme n’importe quel citoyen américain convaincu des mêmes faits, aller en prison.

Eh bien non, naïfs que vous êtes. Figurez vous que c’est parfaitement légal :

Question : le délit d’initié s’applique t’il à nos ministres et parlementaires et sont-ils contrôlés ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

La loi Pompidou-Giscard (encore)

« Un mensonge fera le tour du monde avant que la vérité ait eu le temps de mettre ses bottes. » — Charles Spurgeon « Le Trésor public ne p...