Golden State mais plus pour longtemps

S’il y a une chose formidable dans une fédération d’États, c’est que quand les entreprises délocalisent d’un État à l’autre, l’analyse des raisons et des solutions est soudainement débarrassée des scories nationalistes et mercantilistes qui pourrissent les discussions en matière de commerce international. Typiquement, depuis 2007, plus de 2 500 employeurs ont quitté la Californie ; emmenant avec eux quelque chose comme 109 000 emplois. Et devinez quoi ? Personne ne songe à accuser l’Arizona, le Texas ou la Caroline du sud de concurrence déloyale, personne ne suggère qu’il faudrait élever des barrières douanières à l’intérieur de l’union ou abandonner le dollar US mais tous le monde comprend bien où est le problème et qui l’a créé.

Why Businesses Move Out of California: MyFoxLA.com

C’est très simple : c’est la crise, pour survivre les entreprises doivent contrôler au maximum leurs coûts et lorsque vous êtes une entreprise basée à Los Angeles, déménager pour un conté voisin vous permet d’économiser 20% sur vos coûts de fonctionnement ; déménager dans un autre État vous permet d’économiser jusqu’à 40%. Or voilà, la Californie est l’État le plus lourdement régulé et un des plus taxés des États-Unis et Los Angeles est, de ce point de vue, la pire ville de Californie.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Cheval de fer, acte II

La première partie est ici. Quand John Kennedy s’y était installé au tout début des années 1790, Manchester n’était encore qu’un gros bour...