Ça n’a même pas commencé…

Sur la base des données de la Fed. En bleue clair, les réserves obligatoires des banques auprès de la Fed ; en bleue foncé, les réserves effectives ; en rouge la base monétaire (M0) et en violet, M1.

Depuis le 31 août 2008, la base monétaire est passée de $848.3 milliards à $2 210.8 milliards – soit une augmentation de $1 362.5 milliards (+161%). La quasi-totalité de cette injection monétaire - $1 217.8 milliards (89% de la croissance de M0) – est aujourd’hui détenue par les banques sous forme de réserves auprès de la Fed. Sur la période, M1 n’augmente que de $454.8 milliards (+32%) et M2 de $1 105.7 milliards (+14%).

En d’autres termes, l’usage massif de la planche à billet n’a servit - à ce jour – qu’à reconstituer les réserves de banques et l’expansion du crédit n’a pour ainsi dire pas encore commencé.

Si la base monétaire reste en l’état et si les banques reviennent à un niveau de réserve de 10%, M2 passerait de $8 871 milliards à… $22 107.8 milliards (x 2.5).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Monty Hall sans maths

Règle du jeu : on va vous proposer 3 enveloppes dont deux sont vides et une contient un billet de €100. Dans un deuxième temps, l’organisate...